CÉRÈS ET LES ASTÉROÏDES DANS LE SYMBOLISME DU SYSTÈME SOLAIRE, par Daniel VERNEY

Dans l'ordonnance concentrique du système solaire, Cérès et les Astéroïdes occupent la quatrième place ; il y a des écarts notables mais la majeure partie des Astéroïdes ont des orbites pas trop excentriques, situées entre celle de la Mars et celle de Jupiter.
Vers l'extérieur, Cérès poursuit la projection marsienne dans le monde mais à un niveau mentalisé par rapport à l'agir. Avec Mars, l'individu-Terre fend le monde physique, avec Cérès il fend le monde psychique-mental, il découpe ce monde en morceaux ; c'est la fonction de séparation, d'individuation mentale appliquée d'abord à la pénétration dans le monde extérieur ; c'est la base de cette autre activité fondamentale du cerveau humain : distinguer et nommer au lieu de sentir et d'agir.

ASTROLOGIE ÉLECTIVE POUR LES ENTREPRISES, par Juan ESTADELLA

L'astrologie élective est la branche de l'astrologie qui traite du choix du moment astrologique favorable pour un objet déterminé. Elle s’applique à un nombre d'actions et d'objectifs sans fin, depuis le choix du moment le plus approprié pour faire un voyage jusqu'au moment de se marier, en passant par la création d'une société... En général, elle concerne tout événement ou commencement susceptible de devoir se poursuivre, se développer et évoluer selon des cycles et des transits planétaires qui pourront être appliqués au thème astrologique d'origine.

ZODIAQUES EN FLANDRE

Copyright De Sphæris / MétéoresEn route sur les terres de Flandre, chargée d'histoire, à l'identité forte, les références astrologiques attirent le regard. Sur les places ou les façades, dans les églises ou les musées, des horloges, des sculptures ou des vitraux adoptent les signes du zodiaque comme motifs décoratifs. Ils expriment en même temps, par les représentations qu'ils mettent en scène, le rythme des saisons, les cycles de la vie et le sens qu'ils revêtent.

ATMAKARAKA, LA CONNAISSANCE 
DU DÉSIR DE L'ÂME, par Komilla SUTTON

Atma désigne l’âme, et karaka est son significateur. Atmakaraka est le significateur du désir de l’âme. La philosophie védique nous dit qu’une âme renaît parce qu’elle a des désirs inachevés, qui ont été laissés insatisfaits dans les vies précédentes. Elle renaît pour avoir une opportunité nouvelle pour les satisfaire. Que sont ces désirs ? Seront-ils satisfaits, ou faudra-t-il se battre avec eux ? Ceci est révélé par la planète Atmakaraka. À mon sens, l’Atmakaraka est l’une des planètes les plus importantes du thème natal.

COCTEAU LE POÈTE DE L'INVISIBLE, par Bernard BESANÇON

Le poète a mis toute sa vie, comme il l’exprimait lui-même, « au service de l’art », avec sa sensibilité ambivalente, tantôt inhibée, tantôt exacerbée, et que, souvent, les mots ne suffisaient pas à exprimer. D’où le recours fréquent aux mythes antiques et aux vecteurs mêlés : poèmes, prose, dessins, spectacles, mises en scène et interprétation... Bernard Besançon propose ici un décryptage subtil et talentueux du thème de Cocteau et une mise en perspective astrologique de son œuvre.

URANUS, par Ferdinand DAVID

Avec le recul que nous avons désormais, nous pouvons dire que la découverte de la planète Uranus en 1781 faisait entrer l'astrologie dans l'ère moderne, de même d'ailleurs que l'humanité en tous domaines. L'évolution s'accéléra et alla s'amplifiant. L'Esprit prenait le pas sur la Matière, est de bien des façons. Un seuil était atteint. Rejets, ruptures, réformes, inventions, vitesse. Aujourd'hui, nous pouvons mesurer l'intensité, la densité et la rapidité de ces siècles par rapport aux précédents. Nous pouvons aussi, et c'est peut-être très nouveau, mesurer combien cette victoire (ou cette Aventure) nous pose des problèmes… impossibles à solutionner par un retour en arrière.

CROIX DU ZODIAQUE ET CONSCIENCE, par Alan OKEN

L’astrologie est le langage de la conscience. C’est au travers de ses signes et de ses symboles que nous pouvons observer comment les complexités de l’évolution humaine se mettent en place. C’est pour cette raison que le Maître Tibétain D. K. a appelé l’astrologie « la science des énergies effectives ». Cette nomenclature est particulièrement appropriée, car qu’est l’astrologie sinon une science dont les énergies expriment et mettent en application la nature de nos individualités et de la destinée collective.

SENS DE L’UTILE ET CONSCIENCE DE NOS LIMITES, par Annick PINEAU

Les transits saturniens nous confrontent à l'aspect tangible du processus de séparation qui nous pousse inlassablement à quitter les univers sécurisants et à rompre avec le passé. Ils représentent ainsi le passage d'un seuil ouvrant sur un nouvel espace de vie plus autonome. Le passage de Saturne dans un signe oriente nos priorités en mettant à l'épreuve nos repères habituels.
   

LES QUALITÉS ÉLÉMENTALES EN ASTROLOGIE, par Ian THURNWALD

Les éléments, tels qu’ils sont utilisés en Astrologie, proviennent de la Grèce Classique et ont la même signification qu’ils avaient dans la cosmologie et la science grecques. Pour les Grecs, tout, depuis les manifestations naturelles jusqu’aux tempéraments des humains, pouvait être classé suivant sa nature, dans l’Air, le Feu, la Terre ou l’Eau. Dans un premier temps, je m'efforcerai de démontrer que cette méthode originale de classification des signes aide à mieux comprendre la nature basique des signes du zodiaque Tropical. Ensuite, nous explorerons l’implication de ce système basé sur les saisons pour les personnes nées dans l’hémisphère sud : avec l’inversion des saisons, l’expression des signes se trouve modifiée.

INITIATION PRATIQUE À L'ASTROLOGIE DES MI-POINTS, par Henri LATOU

Les mi-points ne sont pas chose nouvelle en astrologie. C'est ainsi qu'on a l'habitude de citer la méthode de correction de Antonio Francisco de Bonattis, moine franciscain professeur à l'Université de Padoue au XVIIe siècle. Deux siècles plus tard, Alan Leo parle dans ses leçons d'un "astre dirigé arrivant au mi-point de deux planètes".  L'astrologue moderne qui eut le premier l'idée de les utiliser systématiquement tant pour la correction de l'horoscope que pour son interprétation statique et dynamique, c'est Alfred Witte. Quant à Reinhold Ebertin, il a d'abord contribué à faire connaitre les idées de Witte ; plus tard, cependant, leurs voies ont divergé et c'est ainsi que sont nées deux écoles d’astrologie des mi-points, l'une à Hambourg, l'autre à Aalen (près de Stuttgart).